www.pierreseche.chez-alice.fr

VICISSITUDES DES CABANES EN PIERRE SÈCHE

14 - Les vandales à l'assaut de la grande cabane des Claps sur le plateau de Caussols (Alpes-Maritimes)

VICISSITUDES SUFFERED BY DRY STONE HUTS

14 - Vandals swoop down on the large hut at Les Claps on the Caussols plateau, Alpes-Maritimes

Jean Laffitte

Le plateau de Caussols, bien connu des amateurs de champignons et de spéléologie, est aussi un lieu privilégié pour les passionnés d'architecture rurale en pierre sèche : cabanes, enclos, bergeries, citernes, clapiers, etc. De très nombreuses cabanes en pierre sèche, parmi les plus belles du département des Alpes-Maritimes, sont éparpillées sur le plateau. Il y a encore une dizaine d'années, un panneau à l'entrée du village faisait l'éloge de ses « bories ». Une carte postale très rare de la grande cabane des Claps montre celle-ci encore en bon état.

Carte postale en couleur des années 1970 montrant la grande cabane des Claps sur le plateau de Caussols (Alpes-Maritimes).

La cabane, malheureusement pour elle, est trop grande et trop belle et attire le regard des curieux se promenant sur la route des Claps. Elle est située en bordure de la route et très facilement accessible. Son propriétaire l'a restaurée plusieurs fois car de nombreux touristes en faisaient l'escalade et la voûte menaçait de s'écrouler. J'y ai vu personnellement et à plusieurs reprises des gens se faisant prendre en photo sur la cabane. Malgré les panneaux « interdiction de pénétrer », « propriété privée », c'est en grand nombre que les gens viennent la voir et, pour certains, l'escalader, y faire du feu et surtout s'en servir de poubelle.

La cabane en juin 2006, avant sa restauration par le propriétaire : le cône terminal  est écorné et le parement du cylindre supérieur est entamé sur le côté de droite.

Ayant pu rencontrer son propriétaire il y a plusieurs années, nous avons d'un commun accord décidé qu'il fallait fermer l'entrée de la cabane par une grille. Chose faite pour éviter tout accident.

La cabane en avril 2009 : le cône terminal a perdu encore de sa matière.

Mais il n'y a malheureusement rien à faire contre la bêtise des gens qui n'hésitent pas à pénétrer et rouler dans les dolines avec leur 4 x 4 pour faire une barbecue party sur ces terres de pacage des troupeaux. Mais comment pourraient-ils savoir que des bergers travaillent encore sur ces « terres à pique-nique » ? Ils doivent affronter les problèmes liés à la présence des loups et aux dégats que ces prédateurs causent aux troupeaux, ainsi que faire face au comportement irrespectueux de certains citadins.

L'arrière de la cabane en avril 2009 : ce qui reste du cône terminal vu de l'arrière.

Après le départ des touristes, le spectacle est désolant : des cercles de pierres avec un foyer encore fumant au milieu des dolines, des poubelles laissées sur place, les traces des roues des 4 x 4 et bien sûr des pierres en moins sur les cabanes. On comprend que les gens du village soient excédés et qu'ils voient d'un mauvais œil les randonneurs qui osent s'aventurer hors des sentiers.

La cabane en octobre 2012 : le cône terminal a disparu ainsi que le haut du cylindre supérieur.

La cabane des Claps a malheureusement fait les frais des comportements irresponsables de ces touristes du dimanche. Mais qui s'en soucie ? Son propriétaire est désolé et, en raison de son âge, ne peut plus la restaurer. Lorsqu'il a su quel était le prix demandé pour faire refaire la voûte par des murailleurs professionnels (5 000 euros), il a bien sûr refusé. Alors, que faire ?

La cabane en octobre 2012 : des vandales ont fait tomber le haut de la voûte à l'intérieur du bâtiment.

 

La cabane en octobre 2012  : on aperçoit la grille en fer interpolée dans l'embrasure intérieure de l'entrée.

Combien de temps va-t-elle tenir ? Qui pourra relever le défi d’en remonter la voûte ? Le propriétaire est d'accord pour fournir les lauses nécessaires à la restauration mais il reste à trouver quelqu'un pour effectuer le travail.

La cabane en octobre 2012 : le monticule formé par l'effondrement de la partie supérieure de la voûte. On remarque une chaussure montante bleue dans l'angle inférieur droit.

Un autre édifice, la cabane du col du Clapier risque aussi de figurer sur la liste des futures victimes.

En guise de conclusion, on peut se poser la question suivante : est-il utile d'effectuer un tel travail de restauration alors que, l'accès à la cabane étant toujours aussi facile et les touristes de plus en plus nombreux, on devra très certainement faire face aux mêmes problèmes et recommencer dans quelques temps ?


Pour imprimer, passer en format paysage
To print, use landscape mode

© Jean Laffitte
9 juin 2013 / June 9th, 2013

Référence à citer / To be referenced as :

Jean Laffitte
Série : Vicissitudes des cabanes en pierre sèche (Series: Vicissitudes suffered by dry stone huts)
14 - Les vandales à l'assaut de la grande cabane des Claps sur le plateau de Caussols (Alpes-Maritimes) (Vandals swoop down on the large hut at Les Claps on the Caussols plateau, Alpes-Maritimes)
http://pierreseche.chez-alice.fr/caussols_cabane_des_claps.htm
9 juin 2013

page d'accueil