CABANE DÉLESTÉE PARTIELLEMENT
DE SA TOITURE DE LAUSES
À SAIGNON (VAUCLUSE)

A CABANE STRIPPED OF PART OF ITS STONE ROOFING AT SAIGNON, VAUCLUSE

Texte de Christian Lassure,
photos de Dominique Repérant

© Dominique Repérant

© Dominique Repérant

Cette cabane à la morphologie déroutante laisse entrevoir ce qui est arrivé dans le département du Vaucluse à un certain nombre de cabanes dont la partie de couvrement est en retrait plus ou moins important par rapport à l'arase terminant la partie de base.

Ici, cette arase n'est pas à nu : elle porte une sablière de dalles saillantes formant le larmier d'un coyau d'une douzaine d'assises de lauses. Ce coyau s'interrompt brusquement par une retraite qui laisse apparaître un dôme en forme de bol renversé, correspondant à l'extrados de la voûte couvrant l'édifice. On note un certain désordre dans les lauses du coyau, comme si celui-ci avait été escaladé. Il semblerait que l'on ait affaire ici à une couverture de lauses qui a été partiellement enlevée par quelque récupérateur de vieilles pierres. Pour une raison ou pour une autre, il a laissé subsister le quart inférieur de la couverture.

Au vu de ce qui subsiste, cette couverture de lauses devait être à quatre pans qui s'arrondissaient progressivement vers le haut, chaque pan ayant un profil en courbe et contrecourbe (depuis le bas). Il suffira d'enlever la douzaine d'assises de lauses subsistantes pour obtenir une morphologie particulière.

La photo d'une cabane du plateau des Claparèdes publiée il y a une trentaine d'années, peut aider à se faire une idée de la morphologie du couvrement originel, à la différence que, dans le cas de cette cabane intacte, le profil de chaque pan de la couverture est non pas en courbe et contrecourbe mais simplement oblique.

© Christian Lassure
Le 24 novembre 2003

page d'accueil

© P. Helen