www.pierreseche.chez-alice.fr

VICISSITUDES DES CABANES EN PIERRE SÈCHE

13 - Écroulement d'une cabane à Céreste (Alpes-de-Haute-Provence)

VICISSITUDES SUFFERED BY DRY STONE HUTS

13 - Collapse of a dry stone hut at Céreste, Alpes-de-Haute-Provence

Jean Laffitte et Christian Lassure

Cette cabane en forme de maison à façade en pignon, est située en bordure d'un champ à Céreste, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence.

De plan rectangulaire, elle se dresse entre deux clapiers aux parements bien appareillés faisant office de contreforts. Ses murs latéraux n'ont pas de fruit. Le pignon-façade se termine par deux rampants dissymétriques.

L'entrée, située dans l'axe médian de la façade, est coiffée d'un arc clavé surbaissé.

L'espace intérieur a une longueur de 2,60m et une largeur de 2,20 m. La hauteur intérieure est de 3,25m.
 

La cabane encore intacte (dessin de Michel James).

L'originalité de l'édifice tient dans son voûtement constitué de deux encorbellements opposés faits de blocs et de dalles empilés sans grand soin et légèrement inclinés vers l'extérieur. Il faut croire que le bâtisseur n'était pas sûr de son coup puisqu'il a soutenu chaque encorbellement au moyen d'une poutre placée dans le sens de la longueur et prenant appui dans la maçonnerie des pignons. Les encorbellements opposés se rejoignent au sommet mais ne s'interpénètrent pas. Les lauses qui venaient recouvrir la fente sommitale ont glissé sur le côté.
 

L'encorbellement encore en place entre les deux pignons. On ne saurait parler de « belle ouvrage » : les pierres sont brutes, non ragréées en parement, on a l'impression d'une demi-voûte prête à s'effondrer sans le soutien de la « panne longitudinale » (photo de Jean Laffitte)

Si la cabane était en bon état de conservation il y a une dizaine d'années, il n'en est plus de même aujourd'hui. En effet, la poûtre soutenant l'encorbellement de droite (par rapport à un observateur placé devant la façade) s'est rompue, entraînant dans sa chute les pierres de l'encorbellement. La poutre de gauche tient encore pour l'instant.
 

La façade à moitié écroulée.

Le côté droit de la façade s'est écroulé sur presque toute sa hauteur, entraînant le déversement du montant de droite de l'entrée et l'écartement des claveaux de l'arc. Un cône d'éboulis s'est formé en avant de la partie droite de la façade : on y retrouve les blocs des parements et la pierraille du remplissage.
 

Le montant de droite de l'entrée s'est déjeté : l'arc clavé est prêt à tomber. Un cône d'éboulis correspondant à l'encorbellement effondré occupe l'intérieur de la bâtisse et déborde même dans l'entrée.

À moins d'une intervention rapide, on imagine mal le bel encadrement de l'entrée, avec ses piédroits en pierres taillées en parement et son arc clavé reposant de part et d'autre sur une pierre en forme de coin, puisse durer encore très longtemps.


Pour imprimer, passer en format paysage
To print, use landscape mode

© Jean Laffitte - Christian Lassure
4 septembre 2012 / September 4th, 2012

Référence à citer / To be referenced as :

Jean Laffitte, Christian Lassure
Série : Vicissitudes des cabanes en pierre sèche (Series: Vicissitudes suffered by dry stone huts)
13 - Écroulement d'une cabane à Céreste (Alpes-de-Haute-Provence) (Collapse of a dry stone hut at Céreste, Alpes-de-Haute-Provence)
http://pierreseche.chez-alice.fr/cereste_cabane.htm
4 septembre 2012

page d'accueil