CANNIBALISATION D'UNE CASELLE À LIVERNON (LOT)

AU MILIEU DES ANNÉES 1970

CANNIBALIZING A CASELLE FOR STONE TILES AT LIVERNON (LOT) IN THE MID 1970s

Texte de Christian Lassure,
Photos de Martine Sylvos

Martine Sylvos

Ces photos en noir et blanc, prises par Mlle Martine Sylvos en 1974 (*), sont intéressantes non pas tant par le type architectural de cabane en pierre sèche qu'elles nous montrent que par les traces évidentes de cannibalisation subies par la couverture de lauses.

En effet, on observe, à la base de la couverture au-dessus et à droite de l'entrée, de larges arrachements de lauses –  celles de rive y compris – qui ont mis à nu l'extrados irrégulier de la voûte sur toute la hauteur du coyau et jusqu'au niveau d'une lucarne (ou trou d'envol ?) dont on distingue encore un montant.

La photo du côté droit et de l'arrière du bâtiment laisse voir le mauvais état des lauses du coyau, dont certaines sont très délitées.

Il va de soi, qu'à l'époque, il n'était pas question pour le propriétaire de dépenser une coquette somme à la réfection de la toiture d'une ancienne bergerie dont il n'avait plus l'usage.

Cette caselle est-elle encore debout aujourd'hui ? Nous n'en savons rien.

Pour conclure, signalons trois caractéristiques de l'édifice qui nous ont frappé :

- l'encadrement "expéditif"' de l'entrée : deux grandes dalles posées de bout et supportant les bouts d'une traverse en bois;

- l'emploi, à la base de la partie cylindrique, de très grosses pierres dont le parement a été retaillé au marteau;

- les grandes lauses de rive, à la forte saillie.

(*) En vue de la thèse suivante : L'habitat rural en France. Contribution à l'étude de la construction en pierre sèche des causses du Haut-Quercy. Inventaire de la commune de Livernon (Lot), mémoire de l'Unité pédagogique 6, Ecole d'architecture, Paris, juin 1976, No inv.  4267.

 

©Martine Sylvos

 

page d'accueil

© Christian Lassure

Le 23 juillet 2006 / July 23rd, 2006