Série : Cartes postales anciennes montrant des cabanes en pierre sèche

20 - CABANE À TOIT EN BÂTIÈRE À ARETTE (PYRÉNÉES-ATLANTIQUES)

Series : Old Postcards Showing Dry Stone Huts

20 - HUT WITH TWO-SIDED ROOF AT ARETTE (PYRENEES-ATLANTIQUES)


Ce bâtiment en pierre sèche, décrit comme « refuge de bergers » par l'éditeur de la carte postale et situé au col de la Pierre Saint Martin à Arette (Basses-Pyrénées, aujourd'hui Pyrénées-Atlantiques), est de conception tout à fait classique : plan rectangulaire, pignon-façade en aval, avec entrée décalée à gauche et trouée sous l'apex pour l'évacuation de la fumée d'un foyer, toiture en bâtière. Il s'en rencontre des exemplaires dans les Hautes-Pyrénées et en Ariège, en altitude, d'après les cartes postales anciennes existantes. La piètre qualité photographique du document ne permet pas de préciser la nature du matériau de couverture posé sur les chevrons : tôle plate, planches jointives, carton bituminé, bâche ?

Carte postale des années 1950 (bords dentelés, non reproduits ici).
Légende  : "NOS BELLES PYRENEES"
ARETTE (B.-Pyr.)
Le Col de la Pierre St Martin
(frontière-Franco-Espagnole)
Refuge de bergers et le Pic de
l'ARLAS (2062 m)
Éditeur : Edition de l'EUROPE - PIERRON, Sarreguemines.


Dans les cabanes des Pyrénées-Atlantiques, la charpente à double pente (c'est-à-dire avec des chevrons qui reposent en bas sur une panne sablière posée sur le gouttereau et en haut sur une panne faîtière posant sur les pignons) n'apparaît qu'à la fin du XIXe siècle avec la vulgarisation des pointes. La tôle plate et le carton bituminé apparaissent dans les années 1920. Quant aux bâches tissées, elle proviennent des surplus de l'armée après 1939-1945 (1).

Quoi qu'il en soit, on note diverses caractéristiques peu communes : une sorte de rampe devant le pignon-façade, une pièce de bois servant de linteau (délardé en sous-face), un écriteau apposé sur le parement du linteau. Autre point : le trou de fumée réservé à l'apex du pignon-façade, exclut que la faîtière puisse reposer sur ce dernier. Il faut envisager un poteau intérieur.

(1) CAZAURANG Jean-Jacques, A propos des constructions en pierres sèches des hautes vallées béarnaises (Barétous, Aspe et Ossau) (Pyrénées-Atlantiques), in L'Architecture Rurale, t. 3, 1979, pp. 59-61.


Pour imprimer, passer en format paysage
To print, use landscape mode

© Christian Lassure

5 juin 2009 / June 5th, 2009 - Actualisé le 7 septembre 2009 / Updated on September 7th, 2009

Référence à citer / To be referenced as follows:

Christian Lassure, Série : Cartes postales anciennes montrant des cabanes en pierre sèche
20 - Cabane à toit en bâtière à Arette (Pyrénées-Atlantiques) (Hut with two-sided roof at Arette, Pyrénées-Atlantiques)
http://pierreseche.chez-alice.fr/cabanes_et_cartes_postales_20.htm
5 juin 2009

Série : Cartes postales anciennes montrant des cabanes en pierre sèche

page d'accueil