Série : Cartes postales anciennes montrant des cabanes en pierre sèche

13 - LA CABANE EN PIERRE SÈCHE DE MAUZAC (DORDOGNE)

Series : Old Postcards Showing Dry Stone Huts

13 - THE DRY STONE HUT OF MAUZAC, DORDOGNE


Faut-il que cette cabane en pierre sèche ait eu quelque importance dans le passé et la mémoire des gens de Mauzac pour faire l'objet d'une carte postale dans les années 1950-1960 (datation déduite des bords dentelés de la carte et confimée, au verso, par la date manuscrite : 21/8/64).

La cabane est désignée par la mention « Un vieil abri » (tant il est vrai qu'on ne parlait pas encore de « borie », appellatif qui ne devait se généraliser dans ce nouveau sens en Dordogne que dans les années 1970, à la suite de la publication de la brochure de René Dechère (1) et le matraquage de la revue Périgord Magazine).

Carte postale des années 1950-1960 (dentelures) (au verso : 21/8/64).
Légende : Mauzac.
Un viel abri.
Editeur : Editions APHESBERO.
Véritable Photo.

La cabane est bâtie sur le versant d'un coteau qui domine le village de Mauzac, la Dordogne et l'écluse de Mauzac. Cela explique que la muraille ait plus d'élévation du côté aval. L'impression de hauteur est renforcée par le fait que le corps de base cylindrique est assis (pour autant qu'on puisse en juger d'après la photo) sur l'affleurement d'un banc calcaire.

L'ouverture au carré qui perce la muraille est sans doute à l'opposé de l'entrée, située côté amont et non visible sur la photo.

La végétation empêche de voir la totalité de la toiture de lauses à la rive à peine saillante et au coyau à peine marqué. L'édifice semble bien conservé.

Carte postale des années 1950-1960 (dentelures).
Légende : Mauzac (Dordogne).
Vue générale aérienne.
Editeur : CIM.

Sur une autre carte postale de la même époque représentant le bourg à vol d'oiseau, on aperçoit le cylindre-cône, tout blanc, de la cabane, perché à la rupture de pente, son ouverture donnant sur un replat suivi de deux terrasses ensauvagées.

Selon le site Internet de la mairie de Mauzac-et-Grand-Castaing (le nouveau nom de la commune dont Mauzac fait désormais partie), le coteau où se dresse la cabane, portait autrefois des vignes cultivées en gradins – on surnommait le site « le théâtre » à cause de la configuration particulière de ces aménagements – et la cabane servait d'abri aux vignerons.

Agrandissement de détail.

Quand on voit la position de surplomb occupée, à la rupture de pente, par la cabane, on comprend que le rédacteur du site municipal insiste sur le fait que les « vignerons (...) pouvaient à haute voix, se faire entendre des gens du village ».

(1) DECHÈRE René, Les huttes du Périgord - de la préhistoire à nos jours, l'auteur, Saint-Cyprien, 1981, 88 p. (C. R. de P. Haasé dans L'A.V., t. 7, 1983, p. 80, et de C. Ropert dans L'A.V., t. 10, 1986, pp. 37-38).


Pour imprimer, passer en format paysage
To print, use landscape mode

© Christian Lassure

31 janvier 2009 / January 31st, 2009

Référence à citer / To be referenced as follows:

Christian Lassure, Série : Cartes postales anciennes montrant des cabanes en pierre sèche
13 - La cabane en pierre sèche de Mauzac (Dordogne) (The dry stone hut of Mauzac, Dordogne)
http://pierreseche.chez-alice.fr/cabanes_et_cartes_postales_13.htm
31 janvier 2009

Série : Cartes postales anciennes montrant des cabanes en pierre sèche

page d'accueil