CABANE AU LIEU DIT MAS AUDRAN À LACOSTE (HÉRAULT)

DRY STONE HUT AT MAS AUDRAN, LACOSTE, HÉRAULT

Texte de Christian Lassure, photo de Dominique Repérant

© Dominique Repérant

Cette grande et belle cabane en blocs basaltiques se dresse sur le plateau de l’Auverne, au-dessus du Lac de Salagou, dans un champ anciennement cultivé en céréales.

Elle est constituée de quatre troncs-de-cônes dégressifs superposés (ou, si l’on veut, de quatre cylindres dégressifs superposés, au fruit très marqué). Le tronc-de-cône de base est enveloppé d’un contrefort circulaire parementé, qui s’interrompt devant l’entrée. Le tronc-de-cône du sommet a été malencontreusement surhaussé par une intervention récente.

Une grande dalle, arquée naturellement, sert de linteau à l’entrée. L’interruption du contrefort à droite de celle-ci a été modifiée : alors qu’elle était en pente douce à l’origine, elle a été redressée inutilement.

La pièce à l’intérieur fait 4 m 10 de diamètre pour 4 m 60 de hauteur sous voûte.

L’enquête orale a permis d’établir que la cabane avait été construite vers 1830 par des habitants du village voisin, Pradines, les trois frères Cot. Quelque 175 ans plus tard, elle continue de témoigner, avec force, de la maîtrise constructive et architecturale de ses auteurs.

Source : André Cablat, L’architecture rurale en pierre sèche de l’’Hérault : cabanes de bergers, d’agriculteurs, de charbonniers, dans L’architecture rurale en pierre sèche, t. 2, 1978, pp. 41-68.


Pour imprimer, passer en format paysage
To print, use landscape mode

© Christian Lassure

Le 26 septembre 2005 / September 26th, 2005

page d'accueil