VICISSITUDES DES CABANES EN PIERRE SÈCHE

 8 - L'effondrement de la cabane du Broc (Alpes-Maritimes)

VICISSITUDES SUFFERED BY DRY STONE HUTS
8 - The collapse of the dry stone hut of Le Broc, Alpes-Maritimes

Jean Laffitte

Pour aller voir cette cabane il faut monter sur le Baou de Saint-Jeannet et suivre la direction de Bézaudun-les-Alpes. Cette construction est située en haut d'un site de restanques, aujourd'hui en plein bois des Escoulettes.

Lorsque je m'y étais rendu pour la première fois, il y a environ une quinzaine d'années, la cabane était déjà en bien mauvais état. Le parement extérieur qui recouvrait l'ensemble était écroulé et laissait apparaître l'extrados de la voûte. Il va de soi qu'il était extrêmement dangereux d'y pénétrer. Le couloir donnant accès à l'entrée était lui aussi écroulé. Seule demeurait l'entrée intérieure, bâtie en forme d'ogive avec une seule petite dalle...fendue, faisant office de linteau.

La façade de la cabane vers 1995 : la « pomme de pin » qui domine l'entrée, n'est autre que l'extrados de la voûte apès enlèvement de son revêtement extérieur. On notera que les faces des pierres des deux encorbellement opposés ont été soigneusement taillées en biseau.

La forme extérieure de cette cabane devait être en ogive comme la plupart des grandes cabanes des environs. Sur le Baou de Saint-Jeannet, seules trois cabanes ont été bâties avec un gradin. Elles sont aujourd'hui écroulées.

L'arrière vers 1995 : au-dessus de la partie de base ayant conservé son revêtement, se dresse l'extrados mis à nu, de la voûte, où saillent les queues des boutisses.

Le diamètre intérieur est de 3 m, pour une hauteur de 2,90 m.

En face de l'entrée, dans le mur, se trouvent deux niches construites l'une au-dessus de l'autre, une grande en bas, une petite en haut.

L'intérieur vers 1995 : le rôle de la petite niche semble être surtout celui de vide de décharge au-dessus du linteau de la niche inférieure, linteau risquant de se briser en raison de sa minceur.

Une visite des lieux en janvier 2010, m'a permis de constater que la cabane n'était plus que ruines. La voûte s'est écroulée mais l'entrée est toujours debout ainsi que les deux niches.

État de la cabane en 2010 : après l'écroulement de la voûte à l'intérieur de l'édifice, seuls sont encore debout le mur porteur et un pan de voûte à droite des niches murales.

 

L'entrée en 2010 : elle est encombrée d'éboulis.

 

L'intérieur en 2010 : les dalles de la voûte emplissent l'intérieur. Sous la lumière du jour, on distingue les traces d'enlèvement d'éclats sur les faces apparentes des pierres du mur porteur.

 

Pour imprimer, passer en format paysage
To print, use landscape mode

© Jean Laffitte
6 octobre 2010 / October 6th, 2010

Références à citer / To be referenced as follows:
Jean Laffitte
Série : Vicissitudes des cabanes en pierre sèche (Series: Vicissitudes suffered by dry stone huts)
8 - L'effondrement de la cabane du Broc (Alpes-Maritimes) (The collapse of the dry stone hut of Le Broc, Alpes-Maritimes)
http://pierreseche.chez-alice.fr/cabane_du_broc.htm
6 octobre 2010

page d'accueil